Une question sur ce lot ?

vente

sam. 18 janvier à 14h00

expo

Jeu. 16 : 10h-12h/14h30-18h
Vend. 17 : 10h-12h/14h30-18h
Sam. 18 : 9h-11h

Lot n°174

[PECQUET (Antoine)] - Mémoires secrets pour servir à l'histoire de Perse - Amsterdam ; aux dépens de la Compagnie, 1745 - 1 volume In-12° - [12], 265, [37], [12] pages non rognées - Titre à l'encre rouge et noire, texte encadré d'1 filet rouge - Reliure légèrement postérieure demi-veau fauve (coins usés) - Dos lisse orné et titré or - Ex-libris gravé et armorié : A. Brölemann et annotations anciennes à l'encre au 1er contre plat.
"Petit livre fort piquant ", satire des intrigues politiques et galantes de la cour de Louis XIV. Il fut le plus souvent attribué à Antoine Pecquet, premier commis au bureau des Affaires Étrangères, mais également à Mme de Vieux-Maisons, " une des femmes les plus méchantes de son temps " (dont Pecquet serait le prête-nom, mentionne Cioranescu). Gay précisait : " Il est peu d'ouvrages anonymes qui aient été donnés à un si grand nombre d'auteurs, Pecquet, Resseguier, La Beaumelle, Voltaire lui-même ". Les 12 dernières pages, en 1 cahier au plus petit format aux tranches rouges, sont intitulées « Clef » car " tous les noms de villes et de personnes sont persifiés " (Gay) : la Perse est la France, l'Asie, l'Europe, l'empire de la Chine, le royaume d'Espagne, le pays au-delà du Gange, l'Italie et ainsi de suite. Enfin, ces Mémoires " sont le premier ouvrage où l'on ait parlé du Masque de fer " (Barbier). Pour avoir donné un soufflet au dauphin, son demi-frère, Giafer (le duc de Vermandois), le fils naturel de Cha-Abas (Louis XIV) et d'une Indienne (Mlle de La Vallière), fut incarcéré et " on prenait la précaution de [lui] faire mettre un masque ".

Adjugé 184,82 € frais compris