Une question sur ce lot ?

vente

sam. 18 janvier à 14h00

expo

Jeu. 16 : 10h-12h/14h30-18h
Vend. 17 : 10h-12h/14h30-18h
Sam. 18 : 9h-11h

Lot n°134

[DIDEROT (Denis)] - Pensées philosophiques - La Haye [Paris] ; Aux dépens de la Compagnie [Laurent Durand], 1746 - 1 volume petit In-12° - Titre, 136 pages, [6] feuillets - Frontispice manquant - Annotations à la 1ère garde blanche - Reliure de l'époque veau havane marbré aux armes de Marie-Sophie Colbert de Seigneley, Duchesse de Montmorency-Luxembourg (1711-1747) (armes légèrement grattées aux 2 plats) - Plats encadrés d'1 triple filet doré - Filet aux coupes - Dos orné aux armes - Pièce de tire maroquin bordeaux - Tranches rouges - Ex-libris gravé et armorié : A. Brölemann au 1er contre plat.
Édition originale de ce recueil d'aphorismes.
« Piscis hic non est omnium « (ce poisson-là n'est pas pour tout le monde), telle est la sentence qui figure au titre des Pensées. Denis Diderot, s'apprêtant à publier sa 1ère oeuvre strictement personnelle, sait que celle-ci contient des propos qui vont à l'encontre des idées établies, en particulier religieuses. De fait, parues clandestinement en avril 1746, les Pensées philosophiques furent, le 7 juillet, condamnées par le parlement de Paris à être lacérées et brûlées comme scandaleuses et contraires à la religion et aux bonnes moeurs. Malgré la censure, l'ouvrage connut un grand succès.

Adjugé 5 298,03 € frais compris